Le WD My Book Studio Edition II 4 To est le digne successeur du My Book Studio Edition 500 Go. Les deux disques peuvent prêter confusion en raison de leur ressemblance frappante. La différence se situe au niveau de la taille, car le My Book Studio Edition est plus volumineux que son petit-frère. Grâce à ses connectivités FireWire 800 et eSATA, le disque est censé répondre à l’appel des professionnels de la création. Mais tient-il vraiment la route ?

Excellente prouesse en eSATA

Que ce soit en RAID 0 ou en RAID 1, les performances du disque sont assez proches. Mais, on note qu’il excelle particulièrement en RAID 0. Rien à dire, ses performances sont tout simplement à couper le souffle, non seulement en écriture, mais aussi en lecture. Dans la moyenne, les débits enregistrés lors des transferts de gros fichiers sont de 107.8 Mo/s.

Il montre toutefois ses limites lors de la copie de fichier audio et de fichier image. Le transfert se fait en effet moins vite avec des débits de 84 Mo/s. Par rapport au My Book Studio Edition 500 Go, il offre 11 Mo/s de plus. Les débits de transferts en FireWire 800 et 400, en USB restent dans la moyenne. Ils sont respectivement de 60.4 Mo/s, 34 Mo/s et 27 Mo/s.

Les logiciels sont fournis?

Comme Buffalo et Freecom, Western Digital fournit des logiciels avec ses disques pour une meilleure utilisation. Cela est avantageux puisque c’est beaucoup mieux que de faire une simple copie sur le disque. On y trouve le Memeo AutoSync et le WD AnyWhere Backup et le MioNet. Le premier sert à synchroniser les fichiers tandis que le deuxième assure la sauvegarde automatique des fichiers.

Après la copie d’un fichier, une option permet la sauvegarde des fichiers modifiés et des nouveaux fichiers. Quant au dernier logiciel, il permet l’accès à distance. De ce fait, l’utilisateur pourra accéder à l’ensemble de ses fichiers depuis n’importe quel appareil connecté à distance. Mais tout n’est pas rose, il s’agit d’un logiciel payant. Pour en profiter donc, il faudra débourser dans les 60 euros.

Ce qu’on aime
– Débits eSATA
– Faible consommation
– Jauge de capacité
Ce qu’on aime moins
– Coque assez fragile