Accueil » Un câble USB performant et résistant pour des fonctionnalités diverses

Un câble USB performant et résistant pour des fonctionnalités diverses

Le choix d’un câble USB de qualité

Les câbles USB sont devenus incontournables pour nos Smarphones, tablettes et autres appareils électroniques. Nous nous procurons ces câbles, car nous avons perdus, oubliés les précédents ou bien ils sont usés et ne fonctionnent plus. Le choix d’un bon câble usb est essentiel du fait qu’il influe sur les fonctionnalités ultérieures et la longévité des appareils qui y sont connectés. La sélection d’un câble réside dans sa résistance, sa longueur, sa marque et ses praticités. Généralement, sur les extrémités, l’un des embouts est l’USB standard de type A et de l’autre le micro USB de type B ou C. Mais d’autres genres de capable sont aussi présents sur le marché. Il sert de connecteur entre 2 dispositifs et il permet de charger l’appareil et de transférer des données.

Les critères de base pour le choix

Comme pour tous les choix d’appareils, la base est le rapport qualité-prix et pour le cas des câbles USB, voici les critères que nous pensons importants :

  • La marque : Il faut sélectionner le connecteur parmi les noms qui sort du lot dans le marché. Comme Aukey, Belkin ou Rampow, ils proposent des dispositifs de qualité et résistante.

  • La performance : Un conducteur électrique de bonne qualité offre une vitesse de transfert aux environs de 480 Mbit/s pour norme 2.0 et de l’ordre de 5 Gbit/s pour l’USB 3.1. Ce débit est toutefois aléatoire, car le câble transporte des signaux qui sont interférés par les appareils électroniques aux alentours.

  • La structure de protection : Des connecteurs présentent des solutions contre les interférences par blindage et tresse en Cuivre ou en Aluminium. Ce dernier est meilleur, car il est plus résistant. En plus, un câble est plus robuste quand ses embouts sont composés par cette matière. Pour le cordon, une tresse en nylon est adéquate pour une solidité et une flexibilité sans faille après un emploi répété.

  • La longueur : Elle est relative à l’utilisation, si les appareils ou la prise secteur que vous utilisez sont éloignés, un câble long est pratique. Mais la longueur d’un connecteur ne doit pas dépasser les 5 m. Un câble court présente un risque d’interférence de transferts minimum, mais il est susceptible d’absorber une grande tension.

  • Les fonctionnalités du connecteur : Il doit fournir les praticités de base, c’est-à-dire transférer les données, charger les appareils et lier des dispositifs plus spécifiques (TV et console/Smartphone et haut-parleurs). Les câbles de mauvaise qualité offrent des fois une seule fonctionnalité telle que le chargement.

Il faut éviter d’enrouler vos câbles, car ils risquent de s’abîmer rapidement surtout pour ceux qui n’ont pas de gaine anti-déchirure. Mais s’il vous est impossible de prendre cette précaution, optez pour un câble USB coudé qui est fait pour résister efficacement aux torsions et aux pliages.

L’USB de type C et les améliorations

Il englobe plusieurs protocoles : transferts vidéo HDMI, Thunderbolt, Displayport, USB-A, USB-B et micro USB-B. Il est à la fois plus complet et il peut remplacer ces protocoles sur les ports. Le connecteur de type C est aussi réversible, car les embouts sont semblables. Sa comptabilité avec la norme USB 3.1 offre une vitesse de transfert élevée (5 Gbit/s). Il permet aussi un chargement plus rapide des batteries, car il génère plus 90 W vers les dispositifs branchés grâce à la fonction Power Delivery.

2018-07-11T15:23:25+00:00 11 juillet 2018|Conseils|0 commentaire

Laisser un commentaire