Après le succès de la 960 Pro, Samsung poursuit sa lancée avec le SSD 960 EVO M.2 PCIe NVMe. Si la gamme Pro se destine plus pour les professionnels, la catégorie EVO, elle, a été pensée pour le grand public. Le constructeur avance donc ce modèle comme un produit offrant des performances convenables pour un coût abordable. Rappelons que son prédécesseur, le 960 Pro, est un bon disque SSD M2 sur presque tous les plans, mais son prix n’est pas donné. C’est là tout l’avantage de la gamme EVO, en particulier pour le 960 EVO. Il représente donc un équilibre correct entre le tarif et la performance.

Les caractéristiques du 960 EVO de Samsung

Samsung réussit à réduire le coût de son SSD 960 EVO M.2 PCIe NVMe par l’utilisation du flash 3 bits V-NAND de troisième génération. En effet, la conception de ce type de mémoire est moins onéreuse par rapport à une mémoire flash 2 bits. Cela contribue grandement à abaisser le prix du produit fini. Ceux qui ont apprécié l’Intel 600P pourraient retrouver leur marque avec le modèle mis en avant ici. Il faut comprendre que l’Intel 600P et le 960 EVO de Samsung sont des références quand on parle de disque SSD NVMe M.2 grand public.

Cela est dû à leurs tarifications qui rivalisent fortement avec ce que la concurrence propose en matière de SSD NVMe basés sur MLC. Si l’Intel 600P s’acquiert à un prix très faible en concession d’une quantité importante de performances, le 960 EVO trouvent d’autres solutions. Pour comprendre, il faut se tourner vers le flash 3D V-NAND. Physiquement, la plaque de 80 mm de long offre un nombre de composants égaux à son petit frère de 500 Go. On peut ainsi apercevoir deux modules mémoires (de 0,5 To dans le cas présent), une puce mémoire cache et un contrôleur Samsung Polaris.

Zoom sur les forces et les faiblesses du SSD

Alors que l’on commençait à voir de la concurrence sur le marché du flash 3D de première génération, Samsung développait déjà sa quatrième conception de flash NAND 3 D. Le 960 EVO et le 960 Pro utilisent le même contrôleur NVMe « Polaris ». C’est le contrôleur NVMe de seconde génération du fabricant. Ce dernier affiche une construction à 5 noyaux. Cette dernière remplace le contrôleur à 3 noyaux UBX présent sur le 950 Pro. Il dispose de canaux supplémentaires ainsi que de plusieurs améliorations architecturales qui boostent les performances du composant. Polaris dédie quatre cœurs à la matrice NAND tandis que l’un est dédié à l’optimisation de la communication entre l’hôte et le contrôleur.

Samsung propose avec son 960 EVO une gestion thermique que l’on ne retrouve pas sur d’autres modèles de même catégorie. On apprécie que le constructeur porte une attention particulière au fait que ce type de disque chauffe facilement en milieux confinés. Il faut dire que ce matériel débite les données à une cadence impressionnante. D’autre part, le disque a également été pensé de manière à ce qu’il n’y ait pas de montée de température trop importante. Si l’on doit faire une critique, ce serait au niveau de la durée de la garantie de trois ans.

Ce qu’on aime
– Vitesse de lecture
– Vitesse d’écriture
– Endurance de 200 To
Ce qu’on aime moins
– Garantie relativement courte