Accueil » Crash test sur le nouveau Nokia 3310

Crash test sur le nouveau Nokia 3310

Le Nokia 3310 fait partie des téléphones à avoir marqué son époque de par son design, ses options et sa robustesse notable. Une toute nouvelle génération de ce modèle est depuis peu disponible sur le marché et intègre toutes les fonctionnalités des portables actuels. Il n’a toutefois pas perdu de sa résistance et nous allons vous le prouver.

Nokia 3310 - Rue MontGallet

Une résistance prouvée face au choc

Dévoilé au public par HMD au MWC 2017 de Barcelone, cette nouvelle version du Nokia 3310 reste fidèle au concept initial de son prédécesseur. Nous l’avons tous connu, l’ancien Nokia 3310 devait sa réputation à sa robustesse sans précédent. Nous avons par conséquent soumis cette nouveauté à une une série de tests afin de fixer les limites de sa résistance.

Les hostilités ont commencé par une épreuve de résistance au choc durant laquelle nous l’avons fait tomber sur un sol moquetté. Il s’en est sorti sans aucun bobo, voilà pourquoi nous avons décidé de monter le niveau d’un cran. En le faisant chuter sur un sol carrelé et de l’asphalte, ce tout nouveau Nokia 3310 a certes eu quelques bobos mais sans gravité pouvant menacer son bon fonctionnement.

La suite des essais a été plus rude pour notre téléphone portable puisqu’il a été tout bonnement projeté dans le vide à partir du premier étage d’un immeuble. Une fois sur le sol, il s’est fait rouler dessus par les deux roues gauches d’une voiture. Les dégâts ont certes été plus visibles mais ironie du sort, l’écran n’a pas souffert d’une miette.

Côté endurance par rapport au choc, notre Nokia 3310 s’en est très bien tiré malgré les quelques égratignures constatées sur sa coque après s’être fait rouler dessus par une voiture. Sur ce point, nous lui décernons une note de 9/10 et concluons qu’il vaut aussi bien que son ancêtre qui a été lancé par Nokia en 2000.

Quelques désavantages notables par rapport à l’ancienne version

En poussant les hostilités plus loin, nous avons décidé de le passer au lave-vaisselle. Les résultats ont cette fois-ci été assez décevants car ce passage sous l’eau lui a été fatal. Contrairement à son prédécesseur qui a bouclé cette épreuve avec succès, la résistance de sa coque à l’eau laisse à désirer.

Nous aurons tout de même dus tester l’ancienne version dans les mêmes conditions avec la pression de l’eau qui jaillit du même lave-vaisselle. Il se peut en effet que l’appareil qui a servi à submerger le Nokia 3310 originel n’admet pas les mêmes paramètres que celui que nous avons utilisés durant ce test.

Ce téléphone portable laisse aussi planer le doute sur ses capacités à être réparée. Si l’ancienne version pouvait se décomposer en 15 pièces distinctes, cette nouvelle édition est démontable sur seulement 10 éléments. Ce qui limite l’accès à certains composants placés dans le noyau du téléphone. Dans les deux cas, leur point fort commun reste la possibilité d’enlever et de remettre la batterie sans devoir démonter le portable. Avant d’en acheter, n’oubliez pas de comparer les prix!

2018-05-29T15:51:37+00:00 29 mai 2018|Actualité, Conseils|0 commentaire

Laisser un commentaire